Biographie 2019-12-04T11:44:07+00:00

Aymeric Maini est de retour avec un nouvel album « Winter Sun », après s’être retiré un temps de la scène pour écrire seul ces 9 nouveaux titres dans 7 m2 loin du superflu. Après 5 ans de tournée, de Jazz à Vienne à Cognac Blues Passions (Révélation 2017), des premières parties de Santana, Maceo Parker, Lucky Peterson aux centres culturels partout en France, le temps était venu de se poser, de prendre le temps.

Plus épuré, plus acoustique, plus authentique, un disque et un nouveau spectacle marqués d’une sensibilité que le songwriter accepte aujourd’hui d’assumer pleinement. « Winter Sun » laisse place aux chansons, aux histoires, aux guitares acoustiques, aux voix, pianos et violoncelles, dans une douce mélancolie
aussi apaisante que le frisson d’un soleil d’hiver.

A 8 ans, Aymeric Maini rencontre sa première guitare. Comme beaucoup de parents, les siens se demandent si l’achat d’une guitare et d’un petit ampli était bien raisonnable . « On va voir si tu persévères ! » avaient-ils écrit, sur une grille d’accords. 25 ans plus tard, Aymeric Maini a tapé du pied sur plus de 400 scènes de l’Hexagone et d’ailleurs.

La rencontre était donc fusionnelle. Des années à déchiffrer à l’oreille les plus grands bluesmen que son père écoute : Buddy Guy, Bill Deraime, Eric Clapton, BB King, Marc Knopfler et plus ou moins tous les cd qu’il trouve à la maison.
Jouer devient un défi, et la découverte d’Hendrix et Stevie Ray Vaughan lui donne sa première « claque » musicale. Comment pouvaient-ils avoir autant de puissance dans leur son, en posant leurs notes avec autant de délicatesse et de finesse.. Une obsession qui prendra encore une autre ampleur en se plongeant dans les disques de Ben Harper et surtout Ray Charles, qui ajoutent à ça la voix, et pas de n’importe quelle manière. Tout donner, à chaque note.

Après quelques groupes amateurs à l’adolescence et un crochet par quelques boulots pour payer le loyer, il commence sa carrière sur les routes avec David Le Deunff (Hocus Pocus) dans les bars et salles de Bretagne. Il écume toutes les scènes qu’il trouve sur son passage en solo ou en trio, jusqu’à jouer avec Hocus Pocus pour l’inauguration de Stéréolux en 2010, où il fait la rencontre de David Darricarrère qui produira son premier disque 5 titres éponyme en 2013. Après 3 années de tournée devant un public de plus en plus nombreux, Aymeric Maini sort son premier album « Sun Is Back On The Way » en 2016. La release party nantaise de ce disque dans ce même Stereolux résonne d’ailleurs encore dans l’esprit du public présent, lui donnant assez d’élan pour partir le défendre en quintet pendant 3 années supplémentaire dans tout le pays.

En 2019, alors retiré de la scène depuis plus d’un an pour écrire ce deuxième album, Aymeric Maini compose sans relâche. Concentré sur une authenticité qui marque chaque titre de ce disque, plus Folk, plus épuré, le songwritter veut conquérir un nouveau public avec une sensibilité qu’il accepte aujourd’hui d’assumer pleinement. Un disque qui laisse la place aux chansons, aux histoires, et un nouveau spectacle qui rassemble toute l’expérience du crooner nantais, toujours aussi groovy et efficace, mais dans un tableau plus profond, comme une douce mélancolie aussi apaisante que le frisson d’un soleil d’hiver.